Baho

Baho
Baho

Baho est une commune française située dans le département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Bahotencs.

Géographie

Localisation

Commune de l'aire urbaine de Perpignan située dans son unité urbaine en Ribéral, sur la rive gauche de la Têt. Le village est doté d'un important réseau de canaux d'irrigation. Le nord du village est limité par la garrigue, colline dédiée à la vigne et parsemée de bosquets. Les dernières terres agricoles sont situées dans le sud de la commune, à proximité de la Têt.

Communes limitrophes

Géologie et relief

La superficie de la commune est de 790 hectares. L'altitude varie entre 39 et 90 mètres.

La commune est classée en zone de sismicité 3, correspondant à une sismicité modérée.

Hydrographie

Voies de communication et transports

Toponymie

En catalan, le nom de la commune est Bao.

Baho est citée dès 843 sous les noms de Baso et Basone.

Histoire

La première mention de Baho concerne une demande de reconnaissance de propriété effectuée en 843 par une dénommée Ravella, épouse de Protasius, auprès de Suniaire Ier, comte de Roussillon, et qui lui sera accordée. Ravella et Protasius sont sans doute les parents du premier abbé de l'abbaye Saint-Michel de Cuxa, lui aussi nommé Protasius. Plus tard, le territoire de Baho est donné en 988 par le comte Oliva de Besalù à cette même abbaye.

Politique et administration

Canton

En 1790, la commune de Baho est incluse dans le canton de Pézilla puis, dès 1801, dans le canton de Perpignan-Ouest et, à partir de 1973, dans le canton de Perpignan-7. Baho rejoint ensuite en 1985 le canton de Saint-Estève, qu'elle ne quitte plus par la suite.

À compter des élections départementales de 2015, la commune de Baho rejoint le nouveau canton du Ribéral.

Administration municipale

Le conseil municipal de Baho comprend, outre le maire, cinq adjoints et dix-sept conseillers municipaux, pour un total de vingt-trois membres.

Intercommunalité

Baho fait partie de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole.

Tendances politiques et résultats

Élection présidentielle (résultats des deuxièmes tours)

2017 : 55,39 % pour Marine Le Pen (FN) , 44,61 % pour Emmanuel Macron (LREM), 81,84 % de participation.[réf. nécessaire]

2012 : 56,35 % pour Nicolas Sarkozy (UMP), 43,65 % pour François Hollande (PS), 86,19 % de participation.[réf. nécessaire]

2007 : 62,10 % pour Nicolas Sarkozy (UMP), 37,90 % pour Ségolène Royal (PS), 89,43 % de participation.[réf. nécessaire]Élection législative (résultats des deuxièmes tours)

2017 : 50,15 % pour Sandrine Dogor (FN) , 49,85 % pour Laurence Gayte (LREM), 42,42 % de participation.[réf. nécessaire]

2012 : 55,06 % pour Jean Castex (UMP) , 44,94 % pour Ségolène Neuville (SOC), 62,97 % de participation.[réf. nécessaire]

2007 : 59,88 % pour Arlette Franco (UMP), 40,12 % pour Renée Soum (PS), 59,29 % de participation[réf. nécessaire]Élection municipale (résultats des deuxièmes tours)

Liste des maires

Guy Casadevall a parrainé la candidature de Jacques Chirac à l'élection présidentielle de 1995 et a causé l'ire du Conseil constitutionnel en accordant pas moins de 4 signatures en 2002.

Population et société

Démographie

Démographie ancienne

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).

Démographie contemporaine

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les

populations légales

des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur

une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous

les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est

réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par

interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006.

En 2015, la commune comptait 3 203 habitants, en augmentation de 1,59 % par rapport à 2010 (Pyrénées-Orientales : +5,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Enseignement

La ville comporte une école maternelle publique, d'un effectif de 101 élèves (2016) et une école élémentaire publique, d'un effectif de 223 élèves (2016).

Manifestations culturelles et festivités

Fête patronale : 22 janvier ;

Marché : mercredi matin.Chaque week-end de l'Ascension depuis 2002, Baho accueille la fête « Identi'cat », fête de la catalanité en Pyrénées-Orientales organisée par l'association « Aire Nou de Bao », impliquée dans la défense de la culture et des traditions catalanes. Les festivités sont notamment :

Castells avec la colla dels Castellers del Riberal ;

Correfoc ;

Cercavila : tour du village avec bruit de tambours, défilé de gegants (géants).À chaque édition, une rue de Baho est baptisée en catalan.

Santé

Sports

Rugby à XIII : le Racing Club Baho XIII évolue en Élite 2.

Football : associé avec la commune de Pézilla-la-Rivière, le Baho Pézilla Football Club évolue au niveau départemental.

Économie

Revenus de la population et fiscalité

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 29 699 €. En 2011, ce revenu est de 29 591 €.

Emploi

Entreprises et commerces

Culture locale et patrimoine

Monuments et lieux touristiques

Au sein de Baho se trouvent les vestiges de l'enceinte fortifiée, dont les murs ont été construits à la suite de la demande de l'abbé de Saint-Michel de Cuxa avec l'autorisation reçue d'Alphonse Ier d'Aragon en 1173. Subsiste notamment une porte de l'enceinte.

L'église Saint-Vincent, mentionnée pour la première fois en 901, est reconstruite au XIIe siècle et consacrée le 9 janvier 1149. Un nouveau chevet a été construit au XVIIIe siècle mais la nef d'époque romane a été préservée. Elle contient plusieurs retables du XVIIIe siècle.

Personnalités liées à la commune

Édouard Joue (1892-?) : joueur de rugby à XV (pilier) né à Baho, champion de France avec l'USAP en 1914[réf. nécessaire] ;

Albert Cazes (1924-2012) : abbé et historien né à Baho ;

René Garrigue (1930-) : médecin et joueur de rugby à XV (ailier) né à Baho, champion de France avec l'USAP en 1955[réf. nécessaire].

Héraldique

Voir aussi

Articles connexes

Liste des communes des Pyrénées-Orientales

Anciennes communes des Pyrénées-Orientales

Liens externes

« Baho sur le site de l'Institut géographique national »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)

Notes et références

Notes

Références

Portail des communes de France Portail des Pyrénées-Orientales

La liste des mots commençant par Baho est la suivante :